Soins à domicile en danger

Ce mercredi 24 mai, plusieurs organisations membres du secteur des soins à domicile de Belgique ont décidé de faire entendre leurs voix pour demander un refinancement des soins infirmiers à domicile.

Cela fait plusieurs années que notre secteur est sous financé, ce qui crée des situations difficilement tenables à domicile. A titre d’exemple, les infirmiers à domicile de Belgique disposent de 35 secondes pour réaliser une injection intramusculaire au regard du financement prévu pour cet acte en 2023. 35 secondes, c’est le temps approximatif pour réchauffer une tasse de café au micro-onde, mais sûrement pas pour s’occuper d’un être humain.  Et pourtant, ce temps à notre disposition rétrécit chaque année. En 2012, nous disposions de 60 secondes ! Le reflet d’un sous-financement structurel des soins infirmiers à domicile équivalent à 89 % du budget accordé, selon la Commission de conventions des praticiens de l’art infirmier (organismes assureurs de l’INAMI). Une situation difficile qui risque d’avoir un impact sur la qualité des soins et de se répercuter sur les patients si rien n’est fait. Face à ce constat alarmant, nous ne pouvons rester muets !

Pour plus d'informations, consultez  Icône PDF Notre dossier de presse

PROGRAMME DE CE 24 MAI :

Découvrez également les ressources visuelles à utiliser sur les réseaux sociaux pour nous soutenir

Image de couverture Facebook :

Image de couverture Linkedin (page d'organisation) :

Image de couverture Linkedin (page personnelle) :

Image de profil (Facebook et Linkedin) :

Notre flyer :

Icône PDF Au format .pdf